Si une page comporte des caractères illisibles, cliquer sur ce lien

 

Parti Révolutionnaire Communistes

 

 

HEBDO

CATEGORIES

DOCUMENTS

JOURNAUX

 

INTERNATIONAL

EDUCATION

COMMUNISTES

 

                          Retour à l’accueil

 

              N°588 Semaine du 26 novembre au 2 décembre 2018       

 

29 novembre 2018

 

Un seul choix :

la lutte de classes pour supprimer le capital.

 

imprimer

 

Le mécontentement qui existe depuis des années c’est approfondi au gré des « réformes » engagées par les pouvoirs successifs au service des grands groupes capitalistes. Diffus, il prend des formes diverses, l’absence de perspective politique accentue encore le désarroi, mais les luttes sociales n’ont jamais cessé pour résister aux coups de plus en plus violents assénés par le pouvoir contre les acquis des travailleurs.

Samedi 1er décembre la CGT appelle les salariés,

les retraités à se mobiliser dans tout le pays contre la politique de Macron.

Les partis politiques sont rejetés, les centrales syndicales ne jouent plus leur rôle national de luttes revendicatives, engluées dans un « dialogue social » avec les patrons et le pouvoir entraînant des reculs sociaux sans précédent, les grandes conquêtes ouvrières sont détruites au fil du temps.

Ce vide politique et social dans cette situation de profond mécontentement est une aubaine pour tous les opportunismes.

Le mouvement des « gilets jaunes » se nourrit de la colère légitime suscitée par les mesures gouvernementales au service du capital.

Il s’agit bien de cela : qui est responsable de la situation économique et sociale actuelle ? Qui est à l’origine des plans d’austérité successifs imposée aux peuples ?

Le capitalisme dicte la politique appliquée par les gouvernements successifs. Les multinationales détiennent le pouvoir économique et social, les responsables sont là et nul part ailleurs !

Les dirigeants du mouvement des « gilets jaunes » refusent toute implication politique et syndicale comme si la situation sociale découlait d’une fatalité et non d’une politique délibérée.

Ce fond idéologique vise à dédouaner le capital de toute responsabilité, en clair la lutte de classe, les rapports sociaux qui en découlent n’existeraient plus. Il suffirait d’aménager la société telle qu’elle est. Ce n’est pas pour rien que tous les partis politiques se précipitent pour donner du crédit à cette idée.

L’apolitisme n’existe pas car toute la vie sociale dépend de décisions politiques, tout est question de rapports de force, tout est question de choix politiques.

Cette « troisième voie » que proposent les dirigeants des « gilets jaunes » est une nouvelle impasse très politique pour dévoyer, détourner les revendications sociales comme l’augmentation des salaires et des pensions, des allocations sociales, le développement des services publics qui doivent être au cœur des revendications sociales et doivent faire l’objet de luttes convergentes pour les satisfaire. La question du pouvoir d’achat ne règle pas fondamentalement les problèmes actuels, chômage, pauvreté, précarité ne se régleront pas par la baisse du coût de l’essence mais bien par un changement radical de la société actuelle.

Ce n’est pas un hasard si les énormes profits réalisés par les multinationales françaises et notamment de l’énergie sont absents du débat porté par les dirigeants des « gilets jaunes ». Ils demandent d’ailleurs une baisse des « charges » (cotisations sociales) des entreprises pour augmenter le salaire net c’est la revendication du Medef et c’est ce que fait Macron actuellement.

Ce n’est pas un hasard non plus si tous les opportunismes politiques s’expriment. La droite et l’extrême droite affichent leur participation et leur solidarité au mouvement alors, qu’au service du capital,  ils sont à l’origine de la politique menée. Mélenchon, le PS, le PCF, les Verts affichent aussi leur participation et leur solidarité au mouvement mais ils ne mettent nullement en cause le capital qui mène cette politique.

Cette « union nationale » politique affirme leur accord de fond sur la poursuite de la politique actuelle ou son aménagement.

La question vivre avec le capital ou le combattre posée à notre congrès (voir sur le site) est pleinement d’actualité. La lutte politique pour abattre le capital est le seul moyen pour changer fondamentalement de société.

Rien ne se fera sans lutte politique contre le capital, sans la mobilisation des travailleurs sur des bases de classe.

Toute autre approche est un piège.

 

 

 

Lire, enregistrer et/ou imprimer cette information au format PDF

 

Haut de Page

 

Envoyer cet article à un(e) ami (e)

 

 

www.sitecommunistes.org

 

 

Lire aussi…

- Bureau National mercredi 03 octobre 2018 Rapport introductif.

- Comité National samedi 08 septembre 2018 Rapport introductif.

- Comité National du 8 septembre 2018. Compte rendu de la discussion.

-Rapport au Bureau National du 05 juillet 2018.

-Rapport au comité national du 16 juin 2018.

- Comité National 16 juin 2018, compte-rendu de la discussion.

 - Bureau national du 16 mai 2018 - rapport

- Les développements de la situation internationale.

 

Journal

- Journal: N°129.

-Journal n°128 Spécial Marx.

 

Document

-Document: CFDT, Un syndicat au Service du Patronat

        Tract

- TRACT SEPTEMBRE: Stop ça suffit! Tous ensemble dans la lutte

- Tract 28 juin

- Tract: Stop à l'offensive de Macron

-Tract de mai à imprimer et diffuser

-Tract mai jeunes 2018

-Tract avril 2018

 

Lire aussi…

- Après le 9 octobre, amplifions l’action.

- Remaniement: Pour répondre aux exigences du capital, Macron accélère les « réformes » .

-Hold-up du gouvernement sur la Sécurité Sociale.

-Assemblée générale de l’ONU: l’expression de la politique impérialiste.

- Iran : Les USA et leurs alliés préparent la guerre.

- Au Sommet de Salzbourg, des chefs d'État européens s’affrontent.

- Parti Révolutionnaire Communistes: 8ème congrès.

- Budget 2019: la lutte politique s’impose. 

- Il est urgent de développer la lutte. Tous ensemble le 9 octobre

- Il suffit de traverser la rue…

- Impérialistes: Bas les pattes devant le Venezuela! …

- Le plan Macron ne fera pas reculer la pauvreté.

- Pas d’écologie sans lutte de classe contre le capitalisme !.

- Irak: Des émeutes de la faim durement réprimées.

- Rentrée scolaire: le 20 septembre 1ère journée de grève.

- Démissions de ministres, impopularité de Macron… Frappons fort tous ensemble

- Rien à attendre des rencontres de Matignon. Pour la rentrée: la riposte.

- Chine USA: une « guerre commerciale » ou le repartage du Monde.

- Retraites: en Russie aussi le capital frappe fort.

- Un budget totalement consacré aux objectifs du capital.

- Démission de Nicolas Hulot: La face apparente d’une crise plus profonde.

- Le 1er Ministre de Macron applaudi par le Patronat.

- Palestine: Les USA veulent détruire toute perspective d’un Etat Palestinien.

- Budget 2019 : tout pour le profit capitaliste.

- Salaires, pouvoir d’achat, pensions, besoins sociaux, il faut lutter sans attendre.

- Des services publics et des infrastructures dévorés par la logique du profit.

- Grèce : Syriza-Anel, contre le peuple au service du capital.

- Les transports: un enjeu national à conquérir.

- Les USA accélèrent la course aux armements.

- La multinationale Monsanto-Bayer exploite et sème la mort.

- Notre ami Samir Amin est décédé.

 - Agir, s’engager sans attendre.

- Augmenter les salaires, une absolue nécessité.

- Iran: Les USA en guerre contre un État souverain !.

- Accord commercial: l'Europe aux ordres des trusts américains.

- Venezuela : Une condamnation sans appel de l’attentat contre le Président Maduro.

- La vraie motion de censure: la lutte anticapitaliste.

-Une véritable nationalisation des transports et de l’énergie.

-Stop aux attaques meurtrières contre les communistes indiens!

-Chine et USA en compétition pour le Cambodge

-G20 un affrontement sans merci pour s'accaparer les marchés!

- CAP 22: un seul recours, la lutte.

- À propos de démocratie.

- NON à l'apartheid en Palestine.

- Le sport, une source de profits considérables.

- Retrait de la France de l'OTAN et dissolution de l’OTAN

- Macron à Versailles : Je continue, tout pour le capitalisme

- L’agroalimentaire capitaliste dicte sa loi

- Guyane: Non au projet de méga-mine!

- Que reste-t-il des nationalisations en France ?

- Un pognon dingue…

- Mexique: 0brador, une nouvelle roue de secours du capital !

-Macron intensifie la guerre au Yémen

-Turquie : Baisse sensible du soutien à Erdogan

-Santé menacée: Une lettre ouverte de 175 médecins à Edouard Philippe

- Immigration: La vérité

- Ensemble le 28 juin !

- Agriculture: les multinationales dictent leurs lois.

- A propos de l’Union Européenne.

- La CFDT toujours au service du capitalisme.

- G7 et OCS le choc tectonique de dynamiques capitalistes concurrentes.

- Les cheminots mobilisés: la lutte continue

- Montée des inégalités en France

- Banlieues, Parcoursup: des mesures pour soumettre la jeunesse à l’exploitation capitaliste

- L’assassin du peuple palestinien ne doit pas être reçu par Macron à Paris

- Rassemblement le 5 juin 2018 (18h30-22h) devant le Grand Palais* (métro Champs Élysées Clemenceau)

- Il faut des mots d’ordre clairs !

-Le 14 juin, tous ensemble dans la lutte pour une retraite solidaire.

-Élection en Irak: des résultats inattendus?

-Contre les manœuvres politiques

-Les USA dénoncent l'accord sur le nucléaire iranien: un coup de plus dans l'escalade de la guerre dans cette région.

-Air France: L’exigence des salariés, un camouflet pour la Direction et Macron .

-Débat: Mai1968-Mai2018 lundi 14 mai à 18h00

-Nouvelle Calédonie: de l’exorcisme à la réalité coloniale!

-Des luttes partout dans le pays

-1er mai: succès des rassemblements revendicatif. A Paris, des violences organisées

-Tract à imprimer et diffuser mai 2018

-Trump, Macron, Merkel...Les USA entendent assurer leur hégémonie dans le système impérialiste

-Corée: Une volonté d’indépendance.

-Cuba: Miguel Díaz-Canel élu Président de la République

-19 avril, 133 manifestations – 300.000 manifestant(e)s

-Jeunes, révoltez- vous contre ce vieux monde capitaliste !

-Le 19 avril: Une étape importante

-Rencontre à Bruxelles le 11 avril 2018

-Impérialistes : Bas les pattes devant le peuple syrien

-Macron sur TF1: Je continue

-L’union des travailleurs dans la lutte s’élargit

-SNCF: le gouvernement responsable de 50 milliards de dette

-Visite du prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane à Paris

-Brésil: Le coup d'état continu

-Cheminots, travailleurs, étudiants, retraités, même combat

- Pourquoi cette situation en Palestine ?

- Au CHU de Nantes, Suspension d’un chirurgien cardiologue qui s’oppose à la casse de l’hôpital public

- Gaza, 16 tués, plus de 1.400 blessés 

- Pour un changement de politique en France

- Capitalistes – travailleurs : Un intérêt Commun ?

- Violences contre les manifestants et les étudiants ?

- A propos de l’Allemagne

- Afrine ou le partage de la Syrie par les forces impérialistes