Si une page comporte des caractères illisibles, cliquer sur ce lien

 

COMMUNISTES

 

 

Retour à l’accueil

 

N°535 Semaine du 20 au 26 novembre 2017

 

22 novembre 2017

 

 

 

Appel des 15.000 scientifiques :

Sauver la planète et l'Humanité

ou le capitalisme ?

 

 

Lire

Egalement

 

 

 

 

Après le 16 novembre, la lutte continue

 

 

 

 

Et

 

 

 

 

 

Non à la criminalisation de l’Action syndicale

 

 

 

 

Et

 

 

 

 

 

Moyen-Orient : Un affrontement pour

le repartage impérialiste de la Région

 

 

 

 

Et

 

 

 

 

 

Asie : Pourquoi cette si longue tournée

du Président des USA ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face au ravages humains et environnementaux, 15.000 scientifiques du monde entier viennent de signer un texte adressé aux dirigeants de la planète.

Ce cri d'alarme souligne que les limites du supportable sont atteintes et que la survie même de l'Humanité est en jeu. Nous prenons au sérieux les avertissements ainsi prodigués car nous aussi faisons le constat que le monde marche sur la tête.

Le capitalisme dans sa forme impérialiste soumet les travailleurs et les peuples à une pression de plus en plus grande empêchant que se règlent les grands problèmes humains : la faim dans le monde, la santé, le logement, l'accès à l'énergie, l'éducation des jeunes, le droit à l 'emploi...dans le même temps, l'impérialisme pille les ressources naturelles et soumet les peuples à des guerres criminelles de conquêtes et de domination. Tout pour le profit, qui est la seule raison d'être du capitalisme, conduit donc bien l'Humanité à la catastrophe. Dans ces conditions, nous pourrions nous attendre à ce que les signataires lèvent le vent de la révolte pour une société de justice, de paix et de fraternité. Il n'en est malheureusement rien ! L'appel se termine sur des recommandations environnementales naïves qui n'égratignent pas les grands monopoles capitalistes responsables de la situation. Au contraire, il apparaît que toutes les responsabilités sont dans : « les modes de consommation » que les peuples devraient modifier pour plus de frugalité et cerise sur le gâteau, mieux contrôler leur fécondité car le « partage » ne peut aller, selon les signataires, au-delà de la population actuelle. Ainsi, les modes de consommation, comme la natalité n'auraient rien à voir avec les rapports sociaux, avec ce fait que le mode de production capitaliste divise la société en classes et que les travailleurs subissent une exploitation féroce de la part des capitalistes les amenant à des stratégies de survie.

La conclusion logique que l'on pourrait attendre de l'appel des scientifiques n'est pas dans le verdissement du capitalisme mais dans sa destruction comme mode de production dépassé et néfaste. Oui, le monde est à la croisée des chemins : soit il continue dans la voie de l'exploitation capitaliste de l'Homme et de la nature, produisant des affrontements de plus en plus violents et meurtriers, des dégâts environnementaux irréversibles, soit les classes exploitées en finissent avec ce système prédateur et engagent la construction d'une société débarrassée de l'exploitation de l'Homme par l'Homme.

Mais un tel changement ne pourra être l’œuvre que d'une lutte de classe acharnée au niveau national et mondial et c'est cela qui justifie l'existence et l'action d'un parti révolutionnaire en France : notre Parti Révolutionnaire COMMUNISTES.

 

Lire, enregistrer et/ou imprimer cet article

au format PDF (2 pages)

 

Haut de Page

 

Envoyer cet article à un(e) ami (e)

 

http://www.sitecommunistes.org

 

 

Lire

Egalement

 

 

Comité National du 23 Septembre 2017 - rapport

 

 

Et

 

 

 

Comité National du 23 septembre 2017 - discussion

 

 

Et

 

 

 

TRACT DE JUIN 2017

 

 

Et

 

 

 

Bureau National du 14 juin 2016 - rapport

 

 

Solidarité avec le peuple togolais

 

La leçon d’Octobre 1917

 

La situation est grave, il faut y aller plus fort

 

Sélection à L’Université

 

Réforme de l’éducation

pour servir les besoins du capital