Si une page comporte des caractères illisibles, cliquer sur ce lien

 

COMMUNISTES

 

 

Retour à l’accueil

 

N°541 Semaine du 01 au 07 janvier 2018                              

 

06 janvier 2018

 

 

 

Iran : des manifestations

qui témoignent d’une crise profonde

 

Lire

Egalement

 

 

 

 

Macron démantèle la Poste

 

 

Et

 

 

 

 

2018 : Lutter partout, lutter plus fort

 

 

 

Et

 

 

 

 

 

Un Président aux ordres du Capital

 

 

 

Et

 

 

 

 

 

Catalogne : deux nationalismes

pour une même politique anti-sociale

 

 

 

 

Et

 

 

 

 

 

Les néo-nazis dans le gouvernement autrichien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LDepuis plusieurs jours d’importantes manifestations se déroulent en Iran. Les dernières semaines ont vu l'escalade du mécontentement et la tenue de rassemblements de protestation sans précédents de la population dans de nombreuses villes, ainsi que des protestations ouvrières généralisées contre les prix élevés. A titre d’exemple, les prix des œufs et de la volaille ont augmenté de 50 %, les salaires impayés, le chômage et la perte de l’épargne due aux faillites de nombreux organisations bancaires de prêts. La politique anti-sociale et de privatisations menée par le pouvoir théocratique combinée aux sanctions internationales dont on ne saurait sous-estimer la nuisance ont créé une situation très critique et explosive dans la société iranienne. Dans le même temps, les dirigeants iraniens ont accumulé des fortunes en pillant les richesses nationales.

L'oppression et les injustices perpétrées par les instances dirigeantes du gouvernement et du parlement, la magistrature, le corps des gardes islamiques sont aussi des facteurs qui motivent les actions de protestation. Au nom du religieux, il s’agit surtout de protèger tous les intérêts des grands capitalistes. Contrairement aux affirmations de dirigeants réformistes ou non selon lesquelles de telles manifestations sont des «conspirations», le parti Tudeh affirme dans une déclaration de son comité central : « nous croyons profondément que la majorité des gens de notre nation sont déçus et frustrés par les slogans de ceux dont les seuls objectifs sont de faire des ajustements mineurs au régime actuel, et demandent maintenant des changements fondamentaux dans le gouvernement du pays ».

Si jusqu’à présent le régime a pu absorber le mécontentement en faisant miroiter un enjeu dual entre les « réformateurs » et les « conservateurs » ne laissant un choix qu’entre mauvais et pire, le peuple iranien n’est plus disposés à se soumettre à la manipulation de ses revendications par le régime. Selon el Tudeh, « Les exigences sociales et de liberté ne peuvent être obtenues que par une lutte commune de toutes les forces nationales et de celles qui aiment la liberté sans intervention étrangère ».

Car c’est là un très grand problème Dans les conditions critiques des dangereuses tensions régionales en particulier en Syrie, Irak et Palestine, l'administration Trump aux États-Unis et le gouvernement de Netanyahu en Israël, cherchent à remplacer le régime actuel par un autre régime qui servirait leurs intérêts. Pour cela, ils encouragent à une intervention militaire en Iran. Il est clair que compte-tenu du rôle de puissance régionale que joue l’Iran, les USA et leurs alliés régionaux feront tout pour utiliser les mouvements de protestation pour affaiblir la position de l’Iran et donner un espace d’intervention à ses alliés régionaux. C’est pourquoi l’orientation du mouvement de protestation est si décisive pour l’avenir de l’Iran et de la région.

Selon le Tudeh : « Les forces progressistes et éprises de liberté de l'Iran doivent accroître leur présence dans le mouvement de protestation des masses...La solution consiste à mener une lutte commune et organisée de toutes les couches sociales - des travailleurs et de tous les travailleurs à la jeunesse militante, étudiante, féminine et intellectuelle progressiste et éprises de liberté - autour de slogans populaires contre la tyrannie. L'expérience de notre histoire contemporaine a démontré que les peuples d'Iran ont la capacité de faire entendre leur voix à la réaction dominante. Une fois de plus, nous appelons toutes les forces nationales, progressistes et épris de liberté à mettre de côté leurs désaccords et à se mobiliser ensemble, aux côtés du mouvement populaire pour aider efficacement la lutte - dont le but est de rejeter la tyrannie et d’établir la souveraineté populaire, la liberté, la paix et la justice sociale ».

 

Haut de Page

 

 

http://www.sitecommunistes.org

 

 

Lire

Egalement

 

 

Comité National du 23 Septembre 2017 - rapport

 

 

Et

 

 

 

Comité National du 23 septembre 2017 - discussion

 

 

Et

 

 

 

TRACT DE JUIN 2017

 

 

Et

 

 

 

Bureau National du 14 juin 2016 - rapport

 

 

Solidarité et action avec le peuple palestinien

 

La politique Africaine de la France - rapport

 

Guerre déclarée au SMIC et à tous les salaires

 

Macron livre le système de santé au capitalisme

 

Quelle égalité pour les femmes ?