frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Rubrique internationale: Ukraine, Faim dans le monde, Colombie

Rubrique internationale: UKraine, faim dans le monde, Colombie

Ukraine: Nous avons dans un article précédent qualifié la nature impérialiste de la guerre en Ukraine et les conséquences importantes qu'elle va avoir dans le monde(1) . Jour après jour, la poursuite de l'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine et les mesures de guerre économique prises par les USA et l'UE accentuent encore les dangers d'extension du conflit et contribuent à rassembler les conditions d'une crise grave et profonde à l'échelle internationale. Nous notions lors de notre Comité National du 5 mars :" L'affrontement économique a toujours été une dimension majeure des grands conflits militaires. C'est encore plus vrai dans une économie capitaliste mondialisée". Ainsi, si les monopoles capitalistes et leurs dirigeants entendent tirer des avantages de la situation en soutenant leurs classes dirigeantes respectives, les peuples  sont gavés par une propagande nationaliste effrénée sont censés accepter d'être la chair à canon. Car ce sont toujours les peuples qui payent la note. En denonçant la guerre impérialiste et sa nature profonde, nous disons tout de suite: Il faut que cela s'arrête et vite!

(1) https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/europe/1805-ukraine-la-face-apparente-d-un-conflit-plus-profond-et-plus-large-au-sein-du-systeme-capitaliste-mondialise

Faim dans le monde
La question de la faim dans le monde n'a toujours pas trouvé de solution et touche toujours des centaines de millions de personnes. Le constat porté par le nouveau rapport des Nations Unies sur l’Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (SOFI) est alarmant. Pour la 6ème année consécutive, la faim est en hausse au niveau mondial. En 2020, 768 millions de personnes ont souffert de la faim. Cet état de fait a des causes et nous les avons déjà denoncées sur notre site: le système capitaliste dont le seul objectif est le profit et l'accumulation du capital au détriment des hommes et des femmes et en les exploitants. Ce système qui génère des conflits et des guerres accentue encore la précarité de nombreuses  populations dans le monde. Le dernier en date celui qui se noue au détriment de l'Ukraine entre les forces impérialistes russe et occidentales va encore accentuer cette situation. En effet la Russie et l'Ukraine sont à eux deux les plus gros producteurs de céréales et d'engrais (ils couvrent 28% des exportations mondiales de céréales et de nombreux pays dont la Turquie, l'Égypte, la République Démocratique du Congo... dépendent à 80% de ces importations de blé). La flambée des prix  résultant de la situation de guerre, les difficultés de transports dûes aux restrictions de circulation du fait des sanctions contre la Russie et des mesures réciproques de rétorsion, vont accentuer la montée brutale du prix des produits alimentaires de base et l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) qui estime cette hausse à 22%, craint une hausse significative de la faim dans le monde.
Si le capitalisme c'est la guerre, ce sont les peuples qui en paient la note! Raison de plus pour exiger l'arrêt immédiat de la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine, la dissolution de tous les pactes militaires et pour ce qui nous concerne, l'OTAN, la fin de la course aux armements et la construction d'un système de garanties collectives. Mener ces luttes exige de rassembler les peuples dans la lutte contre l'impérialisme, pour la paix et le socialisme.

Colombie
Gustavo Petro un ancien guérillero des Force Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) qui s'est orienté vers la social-démocratie est sorti grand vainqueur des élections de ce dimanche 13 mars en Colombie. Il a obtenu des résultats que nombre de journaux ont qualifié d'historiques aux législatives face à la droite au pouvoir et a de plus, remporté triomphalement l'investiture de son camp à la présidentielle du 29 mai prochain, où sa victoire apparaît désormais à portée de main.
Le succès de G. Pedro est aussi celui de son parti, Colombia Humana à l'initiative du Pacte Historique pour la Colombie, pacte qui rassemble des mouvements sociaux, des associations écologistes, féministes et des personnalités de droite et conservatrices comme l'ancien maire de Medellin Luis Pérez Gutiérrez et le dirigeant chrétien conservateur Alfredo Saade. Cet assemblage hétéroclite a aspiré le profond mécontentement de la population ayant participé à des manifestations de masse entre 2019 et 2021, manifestations contre la misère, l'insécurité, la corruption et les violences policières. Ces manifestations ont été durement réprimées par le pouvoir, faisant une centaine de morts. Si l'on ajoute à cela, le non respect des accords de désarmement et de réintégration des militants des FARC dans la vie civile avec des assassinats perpétrés par des commandos de la mort à la solde du pouvoir et des grands possédants, il n'est pas étonnant que la popularité du Président sortant Ivan Duque soit au plus bas et qu'une solution alternative ait été recherchée pour sortir de cet état de crise. Cette soif énorme de changement, a vu comme au Chili le rejet des partis traditionnels permettra-t-elle d'ouvrir un nouveau chemin à la Colombie? Pour le moment rien n'est évidemment assuré. Ce sont les luttes populaires, leur organisation et leur orientation qui joueront, comme toujours, un rôle décisif.

Imprimer cet article