frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Résumé des questions économiques et sociales: semaine du 13.07.2020-17.07.2020

France.
Luttes. Multiples actions contre les suppressions d’emplois annoncées.
Airbus Toulouse fort débrayage à l’appel de la CGT qui rejette le plan de la direction et des autres syndicats qui veulent son « adoucissement ».
Sanofi, Nokia (qui a touché 280 millions de crédit impôt au titre de la R&D) manifestation à Paris,
TUI (tourisme) qui ne demande qu’une plus forte indemnité de départ,
Fed EX avec une deuxième journée de grève pour les salaires.
Dans les hôpitaux actions diverses contre les suppressions de postes et d’emplois à l’exemple de Clermont-Ferrand en grève le 10.07 contre la disparition de 49 emplois.
Biocop Paris (coopérative d’alimentation) en grève depuis une semaine.
La CGT appelle -enfin- à une journée d’action le 17 septembre. Au cours de la réunion avec le premier ministre le 17.07 la CGT a avancé la revendication d’une augmentation du Smig de 10% avec une clause de « revoyure ».
Santé. Voir article dans l’hebdo.
Répression. Elle se fait plus forte dans les hôpitaux et les Ehpads vis-à-vis des personnels qui ont dénoncé le manque de moyens à leur disposition. A l’agence de Pôle emploi de Rennes vis-à-vis d’un salarié qui a agi pour le respect des droits des chômeurs.
Le tribunal de Valencienne condamne un manifestant de la CGT à un mois de prison avec sursis pour un jet de canette sue les policiers. On est loin des paroles de gratitude prononcées il y a quelques jours. La répression est inséparable du capitalisme.
ADP. Se joint à la longue liste des entreprises qui suppriment des emplois. Après 370 suppressions en 2014, elle annonce le départ en 2018 de 1300 à 1400 salariés en pré-retraite c’est 600 nouveaux départs qui sont programmés ainsi que l’annonce de discussion pour un « accord de performance collective ». ADP va distribuer 69 millions d’acompte sur les dividendes de 2019.
Berger (CFDT) et Gallois (ex PDG d’Airbus, président du Conseil de surveillance de Peugeot) viennent d’exposer leurs idées pour combattre le chômage de longue durée. Ils proposent de réactiver à une grande échelle la pratique du « territoire zéro chômeur de longue durée ». Il est demandé aux chômeurs d’effectuer quelques heures de travail d’intérêt général (entretient de chemins de randonnés, d’espace verts et autres activités aussi formatrices !!) en échange des diverses indemnités qu’ils touchent et pour une durée de 20 à 26h par semaine. Les deux font appel aux collectivités locales, aux ONG, à Pôle emploi et d’autres organismes publics et privés qui seraient les maitres d’œuvre de ces initiatives.
Dans le même ordre d’idée fumeuse, le pouvoir relance les « contrats d’insertion » en direction de jeunes, ainsi que diverses autres mesures telles qu’une aide à l’embauche (4000 euros par an) ou l’absence de cotisations sociales (la casse de la Sécu continue) sur les salaires des apprentis dans l’espoir de limiter le chômage des jeunes et de se présenter comme un défenseur de l’emploi.
Dans les deux cas le patronat est exonéré de toutes responsabilités dans la montée du chômage. Ces « emplois » vont plonger dans la précarité un plus grand nombre de personnes au détriment de l’emploi salarié tant dans le privé que le public ouvrant de larges effets d’aubaine pour les employeurs.
Retraite. Dans le discours de Macron le 14 juillet (Voir dans l’hebdo) comme dans celui de politique générale du premier ministre, ils affirment vouloir décaler la discussion sur la retraite par points en 2021 pour tenter de contourner l’opposition qui s’est manifestée et qui perdure. C’est aussi le conseil que leur donne Berger qui y voit un problème de grosse conflialité et qui se prononce lui aussi pour le report sans rien abandonner sur le fond. Par contre le déficit de l’assurance retraite- estimé à 30 Mds- devrait être discuté dès l’automne. Dans ce domaine comme dans tous les autres la lutte reste indispensable. Le « travailler plus longtemps » de Macron et du patronat est toujours d’actualité.
Impôts de production. Si les sommes divergent – de10 à 20 Md- c’est acquis. Le patronat vient de gagner. Les impôts de production vont baisser au nom de la compétitivité. Ce sont les budgets des régions qui vont en faire les frais.
Guadeloupe. La CGT de Guadeloupe ne ralentit pas son action. Avec les salariés des plantations de bananes elle vient de bloquer un important carrefour pour la satisfaction des revendications de ceux-ci. Elle prévoit d’autres actions- sans en préciser pour l’instant la forme- pour obtenir le paiement des salaires de deux entreprises de transport non versés depuis deux mois.

Monde.
Chine- USA. Dans leur lutte pour la suprématie mondiale les USA viennent de marquer un point en obtenant de la Grande Bretagne que celle-ci ne fasse pas appel à Huawei pour l’installation de la 5 G sur son territoire. De même, prenant le prétexte de la défense des « droits de l’homme » à Hong Kong, les USA viennent de mettre fin au traité commercial qui faisait du territoire un lieu bénéficiant d’avantages commerciaux.

Imprimer ce résumé