frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans ce centre médical par les autorités israéliennes.

Lors de l’épidémie de Covid-19, il est apparu des très grandes différences dans la stratégie de lutte contre l’épidémie mondiale de coronavirus dans les différents pays. Plusieurs pays asiatiques notamment se sont distingués dont l’Union indienne peuplée de 1 milliard 200 millions d’habitants, république fédérale composée de vingt-neuf états. Un en particulier a été salué par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et différents gouvernements mondiaux : le Kerala. Le Kerala.

L’hebdomadaire « le Point » vient de publier une tribune signée par plus de soixante députés et sénateurs français de droite, du centre et de gauche, anciens chefs de gouvernement, anciens ministres, intellectuels comme Manuel Valls, Edith Cresson, Anne Hidalgo, Xavier Bertrand, Daniel Cohn-Bendit... Dans cette tribune, ils s'engagent à contrer ce qu’ils nomment : « le virus de la haine » en apportant leur soutien aux représentants de la société civile de seize pays arabes qui ont fondé le Conseil arabe pour l'intégration régionale. Celui-ci tend la main à Israël et entend lutter contre les préjugés en instaurant un véritable dialogue israélo-arabe.

Entre otras acciones contra la población palestina, la prensa informa que la policía israelí intervino una clínica de detección de coronavirus en el distrito palestino ocupado de Jerusalén Este en Silwan y arrestó a sus organizadores el martes 14 de abril por la noche, porque la clínica fue administrada en cooperación con la Autoridad Palestina.
Al mismo tiempo, los líderes israelíes Benjamin Netanyahu, el primer ministro saliente y el retador Benny Gantz anunciaron que habían firmado un acuerdo para unir sus fuerzas y formar un gobierno de unidad.