Gantry 5

 

Chers camarades,
Cela fait trois mois que notre pays vit une lutte sociale contre le projet de loi capitaliste des retraites.
Des centaines de milliers de travailleurs venant de professions différentes sont engagés dans cette lutte et le premier constat que nous pouvons faire, c’est bien sûr sa durée inédite car il y a très longtemps qu’une telle détermination contre une « réforme capitaliste » n’avait été observée.

*Un camarade de Jussieu- Paris : L’objectif de Macron est de mettre l’université et la recherche, le plus possible au service des besoins du capital. La loi de programmation achèverait toutes les mesures prises par les gouvernements depuis 30 ans. Il y a une cohérence entre toutes les réformes actuelles du pouvoir. Un mouvement profond se créé, qui refuse ces réformes. La lutte entamée par les personnels est liée à l’ensemble du climat social, des luttes aujourd’hui, en la développant, on peut obtenir des résultats. Sur le plan plus général, le rejet des « réformes » est grand et en même temps il est difficile d’arriver à un mouvement de bien plus grande ampleur.

Nous avons reporté la réunion du Comité National plusieurs camarades ne pouvant pas venir. Nous vous faisons part du rapport qui devait introduire la discussion
Chers camarades,
Notre Comité National se déroule dans une période d’intenses luttes sociales dont nous allons débattre et faire l’analyse politique la plus précise possible pour aider le mouvement social lui-même, mais également voir quels sont les obstacles à son développement.

Débat avec la jeunesse
Samedi 7 décembre à 14h
à l’AGECA
177 rue de Charonne 75011
(métro Alexandre Dumas)
Les questions environnementales sont primordiales, elles déterminent les condi-tions de vie et de travail actuelles de la jeunesse et de tous les salariés. Aujourd’hui on nous assène que le réchauffement climatique aurait une cause unique : les acti-vités humaines et une bataille idéologique bien orchestrée responsabilise le peuple coupable de vivre au-dessus de ses moyens en dédouanant complètement le capi-tal.
Aborder les questions du changement climatique demande d’ouvrir un débat sur ses causes profondes, elles ne peuvent pas être déconnectées des rapports de production du système capitaliste, dont la seule loi est celle du profit maximum et non la « lutte pour le climat ».
La vraie bataille pour sortir de la crise est d’en finir avec le système prédateur qu’est le capitalisme qui ne respecte ni les hommes ni la nature. Pour cela, il n’y a pas d’autre voie que celle de la lutte, de la lutte des classes pour abattre le capitalisme et construire enfin une société moderne, juste et démocratique : la société débarrassée de l’exploitation de l’Homme par l’Homme : la société socialiste. C’est ce débat que nous engagerons avec la jeunesse.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche