frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Après ce 27 janvier : lutter partout, lutter plus fort, Macron et le capital doivent reculer

753-27/01/2022 La journée de grève et de mobilisation nationale interprofessionnelle à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, Solidaires et FSU aux côtés des organisations de la jeunesse a regroupé plus de 170000 manifestants dans près de 170 rassemblements dans tout le pays.

27 JANVIER TX SOCIAUX

La mobilisation du 27 janvier est significative de la colère et du rejet de la politique du gouvernement et du capital. Elle a été axée sur les vraies préoccupations des salariés, des chômeurs, de la jeunesse, des retraités: en premier lieu les salaires et l’emploi, les conditions de travail, pour la défense des services publics, contre leur démantèlement et leur privatisation ; contre la précarisation en particulier des jeunes, pour la reconnaissance des invisibles, des méprisées, des mal payées.
Les manifestations du 27 janvier se caractérisent par l’union des jeunes étudiants et jeunes salariés, des privés d’emploi, des salariés, des retraités, et par la multiplicité des secteurs et des professions mobilisés tant du public que du privé, enseignants, cheminots, EDF, soignants, commerce, signe d’un ras le bol général. La mobilisation doit se poursuivre, s’amplifier, développer des luttes convergentes est une nécessité absolue.
Au cœur des rassemblements, des grèves il y a la lutte contre le capitalisme. Le capitalisme pour se développer à besoin de trouver de nouvelles sources de profits, de dominer, d’exploiter. Macron doit donner au capitalisme français les moyens maximaux, c’est la raison fondamentale de sa politique. Les luttes qui se développent et qui s’étendent expriment le refus des régressions.
Dans ses dernières déclarations, Macron confirme sa volonté de réformer jusqu’au bout du quinquennat et présente son programme, tous les coups sont bons pour travestir la réalité.
Insultant pour ceux qui sont exploités et sur exploités, ceux qui dès le 15 du mois se pose la question de savoir comment manger et comment assurer au moins un repas par jour à leurs enfants, indigne pour les jeunes qui ne voient pas d’avenir, qui courent après les petits boulots, indignes pour les 3 millions de chômeurs qui ne touchent pas d’indemnités, 10 % des travailleurs du privé, gagnent moins de 1 319 euros nets par mois. Un peu plus de 2,1 millions de travailleurs vivent avec moins de 885 euros par mois, 25% des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté. La mobilisation doit se poursuivre et s’amplifier, développer des luttes convergentes est une nécessité, la situation exige l’unification des luttes autour des mêmes revendications. La CGT appelle à développer l'action.
La convergence des luttes est décisive devant l’attaque globale et généraliser du capital, pour imposer les revendications. Macron et le capital doivent reculer si le rapport des forces les y contraint, ils le savent et le craignent.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche