frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Visite du Prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane à Paris

Les choses ont au moins le mérite de la clarté, E. Macron: «ne considère pas l’Arabie Saoudite comme un client mais comme un allié». Lors de cette visite à Paris, la question des ventes d'armes par la France en est l'un des enjeux importants. Benjamin Griveaux, porte- parole du gouvernement, a encore clarifié la position de la France concernant la vente d'armes auprès de puissances étrangères en affirmant: «Tout dépend à qui vous vendez des armes, la façon dont elles peuvent être utilisées par la suite».

La France vend des armes à l'Arabie Saoudite parce que cette dernière est la gardienne des intérêts de l'impérialisme français et des USA dans une région stratégique pour les approvisionnements en gaz et en hydrocarbures. Elle joue aussi un rôle déterminant dans le contrôle des voies maritimes vers l'Orient. Peu importe donc que ces armes servent à équiper les mercenaires criminels de la coalition occidentale en Syrie, qu’elles servent à écraser le peuple yéménite, pourvu qu’elles soient les outils indispensables à l'impérialisme pour maintenir sa domination.
L'Arabie Saoudite constitue aujourd'hui avec Israël qui vient de se livrer à nouveau à des actes de guerre contre la Syrie, les marches avancées des USA et de leurs alliés et vassaux, dont le France, pour contrôler la région. Macron est invité en Arabie Saoudite, non pas pour sceller un pacte culturel avec les saoudis, mais pour sceller un pacte de sang, celui des assassins de la liberté des peuples.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche