frcaendeitptrues
Gantry 5

 

2018 : Lutter partout, lutter plus fort

Les « réformes » mises en route par Macron depuis 6 mois, répondent toutes sans exception aux exigences du patronat capitaliste. Toutes s’attaquent aux travailleurs, au peuple et ont aggravé leur situation.
Il veut dès ce début 2018 accélérer leur rythme.
En premier lieu avec une nouvelle baisse du pouvoir d’achat : hausse du prix, du gaz – des tarifs postaux- du carburant- du forfait hospitalier – des assurances- des tarifs bancaires- augmentation de la CGS pour les retraités ….(c’est un basculement de plus de 20 milliards d’euros des cotisations sociales des entreprises vers la CSG. C’est un impôt direct qui rapportera cette année plus de 120 milliards d’euros à l’Etat).

Macron prévoit dès ce début d’année:

  • La « réforme » de l’Assurance chômage avec tout un arsenal répressif à l’égard des chômeurs
  • La « réforme » de la formation et de l’apprentissage serait pilotée par les entreprises en fonction de ce qu’elles estiment être leurs besoins.
  • La « réforme » du système des retraites qui prévoit la casse du système actuel »
  • Mi-janvier mise en route de la révision de la Constitution

Face à Macron et son gouvernement qui vont continuer à s’attaquer à tous les acquis sociaux et démocratiques, face à cela, il n’y a que la lutte de plus en plus ample, de plus en plus forte et déterminée qui peut les faire reculer.
La lutte économique et sociale dans les entreprises, les grèves, les manifestations interprofessionnelles, dans tout le pays. Quand les dirigeants de la CFDT « négocient » avec le gouvernement et le patronat, se prononcent contre les actions interprofessionnelles indispensables (comme celles qui ont eu lieu à l’appel de la CGT – FO – SUD- la FSU- l’UNEF), c’est un obstacle très important. C’est l’union des travailleurs dans la lutte pour leurs revendications, contre le gouvernement et le patronat qui modifiera la situation.
La lutte politique. Macron a pour objectif d’adapter tous les secteurs de la société aux objectifs du capitalisme. Pour en finir avec cette politique, il faut reprendre aux multinationales le pouvoir économique, financier et politique.
Il ne suffit pas, comme par ex. la France Insoumise de Mélenchon ou le PCF de dénoncer la politique de Macron et des capitalistes, il faut dire que pour que ça change fondamentalement, qu’il faut abattre le capitalisme, sinon on entraîne les travailleurs et le peuple dans une impasse.
Aujourd’hui, notre Parti est le seul qui appelle à abattre le capitalisme.
Venez lutter avec nous, rejoignez-nous.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche