frcaendeitptrues
Gantry 5

 

14 juillet : l’ interview et la lutte !

Ce 14 juillet a été pour le moins singulier et pas spécialement du fait des mesures prises dans le cadre de la situation sanitaire du pays. Il l’a été, entre autre, par la mise en scène orchestrée autour de la question de la santé.

Ainsi, un hommage a-t-il été rendu aux soignants au même titre qu’aux armées qui guerroient en Afrique pour les intérêts des capitalistes ! Mélange des genres ? Pas tant que cela puisqu’il s’agit d’activer le sentiment d’union nationale et de collaboration de classe que Macron a fortement souligné dans son interview comme le moyen de redresser la France ! La veille la signature de l’accord dit de « Ségur » ratifié par la CFDT, FO et l’UNSA qui consacre pour de chiches avancées salariales, l’ouverture à la liquidation des 35 heures et confirme la privatisation de l’hôpital public, avait été promu en grande pompe laissant croire à l’accord des personnels. Il n’en est rien, à l’appel de la CGT, premier syndicat du secteur de la santé, et SUD non signataires, à Paris à la Bastille et dans tous les départements, des milliers d’hospitaliers ont manifesté ce même 14 juillet pour dire que le compte n’y est pas. Macron et les journalistes n’en ont pas pipé mot ! Mais le signal de la manifestation du 14 juillet est fort ; et dire que le nouveau ministre de l’intérieur voulait empêcher d’aller à la Bastille ce jour là!
Que retenir de l’interview de Macron ? Pas grand-chose !Rien de nouveau, le cap est maintenu. Sur un ton moralisateur il nous a asséné ce qui est l’essentiel pour ses commanditaires du capital : il faut continuer la politique engagée et même l’accélérer. Certes, il est resté prudent sur le chemin pour y arriver, mais l’essentiel est là. À la question du « choix » qui serait donné au salariés d’accepter des baisses de salaires contre l’emploi, il répond qu’il faut le faire, espérant que patrons et salariés voudront bien s’accorder : un hymne à la collaboration de classe ! Pour les entreprises capitalistes pas de souci, les exonérations de cotisations sociales vont être accélérées pour : « favoriser l’emploi des jeunes » ! Il confirme un plan de relance de 100 milliards pour les entreprises et les plans sociaux se multiplient ( L’aéronautique a eu 15 milliards, Airbus supprime 5.000 emplois).Sur la réforme des retraites, Macron réitère son discours sur la nécessité et la justesse de la réforme tout en restant vague sur l’application, mais, n’en doutons pas, Castex précisera le calendrier ! Pendant ce temps le ministre Lemaire, proclame qu’il faut absolument faire cette réforme. Ne soyons pas dupes de ce partage des rôles. Pour le reste, avec la complicité des deux journalistes, les sujets qui fachent furent évités de même que les grandes questions internationales qui pourtant représentent un environnement de plus en plus dangereux pour la paix.
Un 14 juillet ordinaire diront certains : Non un 14 juillet prémice d’une élévation du niveau de la lutte des classes en France ! La lutte continue plus que jamais nécessaire.

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche