Gantry 5

 

705-24/02/2021 Le Sénégal de l'actuel président Macky Sall est présenté comme la vitrine démocratique de la françafrique. La réalité est bien plus sombre

et la répression qui s'abat sur les opposants est dénoncée comme une volonté du pouvoir d'empêcher tout changement véritable favorable aux couches populaires dont plus de 47% vivent au dessous du seuil de pauvreté. Macky Sall que la constitution empêche de briguer un troisième mandat, fait tout pour continuer à occuper le pouvoir comme homme-lige de l'impérialisme français. Perdant son sang-froid face à la montée des mécontentements, il arrête les opposants et entend lever l'immunité parlementaire du député Sonko qui lui apparaît comme un candidat pouvant lui faire mordre la poussière. Ousmane Sonko, arrivé troisième aux dernières élections présidentielles et pour une première participation a proposé aux Sénégalais un programme de rupture. Rupture avec les accords de dépendance monétaire du Franc CFA, de présence militaire française, d'accaparement des secteurs économiques stratégiques par les multinationales comme la téléphonie par Orange, l'eau par Suez, le pétrole et le gaz par Total, la grande distribution par Auchan de Mulliez, etc. Radié de la fonction publique, diffamé, insulté tous les jours, le Peuple l’a malgré tout choisi comme un élu de la République, un représentant du Peuple. Et aujourd’hui, tout semble indiquer qu’on veut le museler. De nombreuses associations et partis protestent contre ce coup d'État rampant qui ne peut que prolonger les difficultés du peuple sénégalais. Nous dénonçons toutes ces arrestations arbitraires et les entraves aux droits constitutionnels du peuple.
Notre solidarité va à tous ceux qui au Sénégal se battent pour une réelle indépendance du pays débarrassé de la tutelle néo-coloniale de l'impérialisme français.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche