frcaendeitptrues
Gantry 5

 

L’impérialisme allemand se réarme.

771-31/05/2022 Les députés allemands viennent de voter les 107 milliards d’euros pour l’armée. Dans la nuit de dimanche à lundi, le gouvernement (SDP, Verts et Parti libéral-démocrate) ainsi que l’opposition conservatrice CDU/CSU, ont trouvé un accord pour débloquer des fonds pour l’armée allemande.

Sous prétexte de défense nationale, l'Allemagne cherche en réalité à s'assurer un rôle de puissance de premier plan sur le continent européen.
Selon le journal Le Monde, ce nouveau budget militaire sera financé sur un « fond spécial », situé hors du budget national, par la création d’une dette supplémentaire. Un subterfuge pour contourner les règles de la constitution allemande qui comporte des « freins à l’endettement » censés limiter les possibilités de déficit budgétaire. L’objectif d’investissement de 2 % du PIB national dans la défense fixé par l’OTAN a aussi été acté.
Cette enveloppe spéciale s’inscrit totalement dans le processus de remilitarisation de l’Allemagne qui placera le pays en troisième position mondiale du plus gros budget de « défense », juste après la Chine et les États-Unis.
Sous couvert d’argument de défense nationale et de « changement d’époque », de guerre en Ukraine, ce sont les intérêts géopolitiques et économiques du capital allemand qui sont défendus sur le dos de la population.
L’argument de la défense nationale face à la menace russe ne tient pas, l’enjeu politique du réarmement du pays est dans le « nouvel équilibre mondial ». Lors de son discours, Olaf Scholz a insisté sur le rôle central que joue l’Allemagne dans le conflit avec l’envoi « des armes antichars, antiaériennes, des équipements et des munitions » auquel s’ajoute la présence de la Bundeswehr sur le front de l’Europe de l’Est avec 350 militaires en Lituanie. Berlin veut accroître son rôle de puissance de premier plan, avec le soutien des États-Unis. L’objectif du capital allemand est clair : développer une politique de guerre comme moyen pour s’imposer dans la concurrence acharnée que se mènent les monopoles capitalistes dans le monde. La guerre et les armements sont une source de profits pour les capitalistes et un poids énorme à supporter pour les peuples. Cette augmentation du budget de l’armée n’annonce rien de bon pour les travailleurs allemands. Le ministre des Finances Christian Lindner déclarait la semaine dernière que la lutte contre l’inflation était une « priorité absolue » mais elle doit s’accompagner de « l’assainissement nécessaire des finances publiques » avec « l’intention de respecter le frein à la dette de la loi fondamentale en 2023 et les années suivantes jusqu’en 2026 ». Pour éviter l’endettement, le gouvernement allemand entend donc s’attaquer aux autres budgets, le budget du ministère du travail et des affaires sociales diminue de 2,9 %, celui de l’Education de 2,5, baisse du budget de la santé…
Ce dimanche, des centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Berlin contre la décision du réinvestissement massif dans l’armée en scandant « 100 milliards pour la santé, le climat et le social au lieu du réarmement ». Cette politique de surarmement de préparation à la guerre ne peut mener qu’au désastre. Il faut faire grandir la lutte des peuples contre le surarmement et la guerre notre parti révolutionnaire communistes s’y emploie et lutte pour que s’instaure une véritable politique de paix, pour développer une coopération pacifique, pour une politique de désarmement dans le monde. Notre Parti propose la lutte politique pour ouvrir une perspective révolutionnaire de changement de la société et avancer vers la construction d’une société socialiste.

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche