frcaendeitptrues
Gantry 5

 

La mise en œuvre des accords de Minsk conduisant à l'effondrement de l'Ukraine est un mensonge flagrant déclare P. Symonenko(1)

756-15/02/2022 Depuis des semaines, les USA et ses alliés de l'OTAN alimentent une rhétorique guerrière annonçant jour après jour l'envahissement de l'Ukraine par la Russie(2) .

Cette rhétorique alimente la volonté à peine dissimulée de l'Ukraine de se soustraire aux accords de Minsk et de rechercher les conditions du déclenchement d'une action de force contre le Donbass. Dans le texte qui suit, nous donnons le point de vue du Parti Communiste d'Ukraine qui subit de lourdes interdictions de la part du pouvoir des oligarques ukrainiens.
"La déclaration du secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine Danilov selon laquelle l'Ukraine ne mettra pas en œuvre les accords de Minsk est, en fait, le reflet de la position officielle de Zelensky sur le refus de mettre en œuvre la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU du 17 février 2015 sur la poursuite du soutien à l'ensemble de mesures pour la mise en œuvre des accords de Minsk du 12 février 2015. La déclaration de soutien à ces accords a été signée par les présidents de l'Ukraine, de la Russie, de la France et de la chancelière allemande (A. Merkel), et confirmé par les engagements de Zelensky(3) lui-même dans le cadre du sommet de Paris des 9 et 10 décembre 2019. La déclaration de Danilov signifie la poursuite de la guerre civile, le meurtre de civils, qui est un crime de guerre et n'a pas de délai de prescription », a déclaré le secrétaire général du Parti Communiste d'Ukraine P. Symonenko. Le responsable du Parti communiste a également noté que la thèse exprimée dans la déclaration de Danilov selon laquelle la mise en œuvre des accords de Minsk conduirait à l'effondrement de l'Ukraine est un mensonge flagrant car au contraire c'est : "La politique anti-populaire du régime post-Maïdan des oligarques nazis et l'échec de la mise en œuvre des accords de Minsk [qui] conduisent à l'effondrement de l'Ukraine". Le refus de respecter les accords de Minsk, P. Symonenko en est convaincu, confirme une fois de plus l'exactitude des conclusions du Parti communiste selon lesquelles : " l'actuelle "élite" politique et la racaille néonazie qui règnent en Ukraine n'ont pas besoin d'un Donbass habité par des indigènes" . P. Symonenko ajoute : "Si en 2014 les oligarques régionaux ne s'étaient pas précipités pour conclure des "accords" avec la junte néonazie, et les députés de la Rada, n'avaient pas voté une loi permettant à son président de dissoudre la fraction du Parti communiste, puis d'empêcher illégalement le Parti communiste d'Ukraine de participer aux élections, alors aujourd'hui nous aurions une situation politique complètement différente et la paix dans le Donbass ». Considérant qu'après le coup d'État armé de 2014, l'Ukraine a perdu sa souveraineté politique et économique, se transformant en un protectorat des États-Unis et de l'OTAN, les déclarations de Danilov doivent également être considérées comme conformes aux instructions du "Comité régional de Washington" , qui prône verbalement la mise en œuvre de Minsk, mais attise en fait l'hystérie anti-russe, alimente l'Ukraine en armements, créant une menace militaro-politique contre la Russie et poussant l'Ukraine à la guerre. « La situation explosive dans le Donbass nécessite des mesures immédiates de désescalade et de démilitarisation dans le cadre des accords de Minsk. À cet égard, le Parti communiste lance un appel au secrétaire général de l'ONU, au Conseil de sécurité de l'ONU, en appelant, tout d'abord, à tenir une réunion d'urgence pour entendre le rapport de l'Ukraine sur les mesures spécifiques qu'elle a prises pour mettre en œuvre le traité signé en 2015 par le président Porenchenko et confirmé par Zelensky lors du sommet de Paris en 2019, ainsi que sur la mise en œuvre par l'Ukraine de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU du 17 février 2015, qui a approuvé ces accords. L'Ukraine, en tant que l'un des cofondateurs de l'ONU, doit démontrer au monde entier son respect pour cette organisation internationale et son engagement à mettre en œuvre les résolutions de l'ONU », a déclaré Petro Symonenko.

 Imprimer cet article

(1) P. Symonenko secrétaire général duParti Communiste d'Ukraine
(2) https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/europe/1772-ukraine-apres-les-visites-de-macron-a-moscou-et-kiev-pas-de-progres-significatifs
https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/europe/1751-ukraine-dangereuse-escalade-entre-les-forces-de-l-otan-de-l-europe-et-la-russie
(3) Président ukrainien

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche