frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Dans le journal « le Figaro » du 12 février dernier, on peut lire : « Macron ne veut pas ralentir le rythme» (de la casse) et d’ajouter : « enseignement supérieur, apprentissage, fonction publique, assurance-chômage, SNCF, retraités ». Mais le journal est prudent car il précise: «l’exécutif risque de se heurter à une opposition de plus en plus forte ».
L’enjeu est bien là, le niveau des luttes, leur puissance, leur coordination va être déterminante pour faire reculer le pouvoir.

Cette semaine est marquée par une montée importante des luttes dans tous les secteurs de notre pays.

La politique du gouvernement vient d’être durement sanctionnée dimanche dernier. Les deux élections législatives partielles du Val d’Oise et de Belfort, avaient valeur de test 8 mois après l’élection du gouvernement Macron
L’abstention a battu des records: 81% dans le Val d’Oise (+ 1000 bulletin blancs et nuls), 71% à Belfort.

Le comité interministériel de la transformation publique vient de se tenir le premier février. Les annonces faites par le gouvernement à la suite de ce comité confirment les orientations du pouvoir. Elles sont toutes au service du patronat capitaliste. Il s'agit en effet d'accélérer les mesures visant à liquider le statut de la fonction publique déjà largement mis en cause par les gouvernements précédents. Du point d'indice gelé qui empêche l'augmentation des salaires et la suppression du jour de carence, s'ajoute la généralisation du salaire au «mérite», la suppression de 120.000 emplois et leur éventuel remplacement par des contrats à durée déterminée, rappelons que déjà 20% des salariés de la fonction publique sont des contractuels.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche