frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Gommer l’opposition capital-travail, institutionnaliser l’association capital travail, c’est ce que voudraient faire Macron avec le projet de loi «Pacte de croissance des entreprises» qui sera présenté le 18 avril au Conseil des Ministres.
Faire accepter par les travailleurs, par le peuple, le capitalisme comme la seule société possible, la gérer «comme notre bien commun». Le gouvernement veut modifier l’article 1833 du code civil.
Le statut juridique des entreprises est régi aujourd’hui par deux articles du Code civil. Ils affirment que la fonction des entreprises c’est de faire du profit pour les actionnaires. L’article 1832 paru au Journal Officiel du 13 juillet 19851 énonce: «La société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par contrat d’affecter à une entreprise commune des biens ou une industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l’économie qui pourrait en résulter». L’article 1833 qui date du code Napoléon: «Toute société doit avoir un objet licite et être constituée dans l’intérêt commun des associés.

Depuis que le mouvement revendicatif des étudiants, des salariés, des retraités et des chômeurs se développe, le gouvernement et ses forces de police démontrent une fois de plus qu’ils sont déterminés à empêcher toute voix discordante de s’exprimer.
Nous voyons ressurgir les pratiques violentes de groupes au service du pouvoir qui entendent faire taire les contestations par la violence physique.

Le mouvement de lutte s’étend. Après le 22 mars, les grèves, les actions annoncées, expriment la volonté de lutter de plus en plus fort, tous ensemble, de toutes les corporations.
Une interrogation vient très fortement: Est-ce qu’on peut faire une autre politique en France, Comment faire pour y parvenir?
Est-ce que la France a les moyens de faire une politique économique et sociale au service du peuple?

Des grèves dans tout le pays, à la SNCF, dans l’Education Nationale, les Hôpitaux, à la RATP, à la Poste, dans l’Energie, le Transport aérien…
Des manifestations puissantes dans 140 villes: Paris avec 25.000 cheminots à la manifestation nationale, 40.000 de la Fonction Publique – à Lyon- Marseille- Toulouse Lille – Bordeaux – Nantes – Grenoble – Amiens- Le Havre –

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche